A vos plumes!
Bienvenue sur A Vos Plumes!

A vos plumes!

Vous vous sentez l'âme d'un écrivain? Alors, rejoignez nous...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Poèmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucie
Membre


Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque pars sur ce vaste monde

MessageSujet: Poèmes   Dim 9 Mai - 0:05

Des poèmes pelle-mêle
Des poèmes qui un peu de tout rêvèlent
Des ecrits depourvus de sens
Aux yeux de cex maintenus dans l'ignoance
Aux yeux de ceux qui ne savent ouvrir leur coeur
Chacun les comprend comme il lui convient
Car tout sentiment nous appartient
J'y relève mes moeurs
Ce que je pense, ce que je sais
Seulement pour me soulager





Ils ont pas encore de titre

...
Mon coeur se déchire
Plus rèche que le roc
Mon coeur est en train de mourir
Cette persistante douleur m'évoque
Traversant le plus profond de mes sentiment
Une lame d'argent
Un nouveau sang se repand dans mes veines
Celui venant d'un coeur las
Polluant maintenant mon corps
Je me sens pleine
D'une douleur tenace
Il me faudra pour sceller mon sort
Dans le bonheur ou dans le malheur
Un amour faisant fureur







Mon coeur explosé
La douleur si intense
Je m'y suis habituée
Entrée dans une transe
Les larmes ont finit par m'abandonner
Haine, Rage et Colère leurs place ont usurpé
Amoureusement entrelacées dans les restes de mon coeur
Ces émotions chantent mon mal
Dansent mes moeurs
Jouant avec mon ame qu'ils rendent sale
A travers elles je trouvais une part de fausse sérénité
Mais mon amour et ma sensiblité elles rongaient
Devellopant une profonde avertion, les larmes, j'ai rejeté
Elles ont finit par se lasser
Elles ont finit par ne plus m'affecter
Lassées du sillon creusé sur mon visage
Elles m'ont quittée
Aujourd'hui je rage
De ne plus pouvoir offrir une larme en gage
De preuve de ma douleur ou de mon affection
J'en suis devenue incapable
Et j'en deviens execrable
Je prends la mauvaise direction
J'ai longtemps voulu que les larmes s'en aillent
Fachée par leur amertume
Je n'étais pas en manque de represailles
Mais aujourd'hui je veux les revoir
Une fois n'est pas coutume
Car j'ai besoin de savoir
Si mon coeur est maintenant fait de pierre
Ou toujours de chair






Une nouveau jour se lève
Je n'ai pas terminé mon rêve
Il continue le jour
Car maintenant et pour toujours
J'ai enfin trouvé une place
Celle qui m'a toujours été reservé
J'ai du faire preuve d'audace
Mais maintenant je sais
Que la solitude je ne l'aurais
Que quand je la demanderais




Je les toise
Eux et leur regard immonde
Eux et leur voix narquoise
Eux et leur méchanceté vagabonde
Prêts à se jeter au cou du plus démuni
Devenants ses ultimes soucis

A cette vue
Mon coeur se mue
Une vague le submerge
Enmenant se fracasser sur la berge
Tous ces doux sentiments que j'ai décidé
D'abandonner
Ceux qui apportent bonheur en apparence
Mais qui n'ont aucun sens

Mon esprit entier vascille
Mes poings se serrent
Mon ame s'habille
D'une tenue qui à tout pour déplaire
Une énérgie nouvelle vient me pousser à la violence
Face à cette intrensigence
Je deviens esclave de ma haine
C'est pour moi une aubaine

Délivrant le poison de mon être
La colère devient maître
Et enfin
Je déchire, je frappe, je mord, je griffe, j'hurle et m'enfuis au confint
De cette joie purulente
Qui me mène vers une agonie lente
Laissant libre cours à mes sentiments
Je ne suis plus qu'un monstre laçerant

Pire qu'une furie, je ne peux m'arrêter
Je n'ai qu'un mot pour illustrer le seniments qui s'empare de mon visage ...
RAGE






Le clair de Lune scintillant
Le clair de Lune qui se glisse malicieusement
Dans les endroits que même le jour ne montrent pas
Revelant alors comme il est
Le monde devient alors un scellera
Le monde devient alors la bonté incarnée
Chacun voit la nuit
Comme une revelation
Chacun à sa manie
Ne pouvant dissimuler un frisson
Chacun s'emu devant la vison de note monde
Debarassé de son tas immonde
D'hypocrisie et de mensonges
Chacun l'a déjà vu en songe
Et chacun le redoute, l'éspère
Oui, clair de Lune, tu nous déséspères
Las vérité n'est pas bonne à savoir
MAis toi tu fais tout pour que tous ne puisse s'emp^cher de la voir
Pourtant tu nous inspires ...
Pourtant tu nous tires
De notre délire
Et dans un soupir
Nous te regardons
Nous te regrettons ...




aprés un texte plus bizarres que je n'appelle pas vraiment poème :


Je suis qui ?
Quelqun ...
Je sers à quoi ?
Quelque chose ...
C'est sur ?
Bonne question ...
Serais-ce un rêve ?
Surement
Un cauchemard ?
Certainement ...
Mais je suis qui ??
Quelqun ... Tout comme les autres ...
Les autres ? Non ... je ne suis pas comme eux.
Peut être ...
Je veux être diffèrente !
A quel prix ?
Moqueries ? Honte ?
Pourquoi pas ...
Et alors ?
Sois diffèrente ...
Me contenter de suivre aveuglement les autres ?
Sois diffèrente.
Faire subir ce que j'ai subis ? Juste parce que je n'ai pas osé dire non ? Juste parce que j'ai peur ?
Sois diffèrente !!
Que je sois diffèrente ?
Oui !
Mettre en valeur ce que les autre n'ont pas ?
Pas trop ...
Me distinguer parce ce que je suis faite ansi, mais ne pas être diffèrente pour être diffèrente ?
Naturelle...
Develloper mon propre caractère ? Pas calqué sur un modèle donné ?
Bien sur !
Je veux, je veux. Je veux !
Et tu aura si tu es forte ...
Revenir en haut Aller en bas
Coeur d'Encre
Modérateur et Professeur
avatar

Féminin Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22
Localisation : Je suis partout, je suis comme ton ombre.

MessageSujet: Re: Poèmes   Dim 9 Mai - 11:53

Tu sais déjà ce que j'en pense, la plupart sont magnifiques, continue si ça te soulage autant (t'façon je sais que tu vas pas t'arrêter ^^)

_________________


I give my heart to you.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie
Membre


Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque pars sur ce vaste monde

MessageSujet: Re: Poèmes   Mer 12 Mai - 20:35

Des pitis autres (j'suis en mode poème en ce moment ^^)





Enfer



Enfer, je sais que tu existes,
Alors berces moi dans tes abysses,
Dans tes flammes dévorantes,
Dans ta terreur permanente.

Parmi tes monstres je veux danser
Pari tes démons je veux faire la mal
Laisse-moi je faire emporter !!
Mon âme est maintenant sale.

Elle à prit mon corps : la démence
Et mon esprit dans l’extravagance.
Je veux de la douleur !

Je veux enfin m’évader
De tout ce faux bonheur,
Il est à gerber

Je sais qu’il est l’heure…
La chaleur va venir,
Mon cœur va mourir
Dans les profondeurs de ta noirceur.

Je vais faire ravaler les pleurs
De toutes ces poupées
Qui sanglotent pour la paix.

Ces pauvres chéries,
N’ont pas encore compris
Que leurs douces illusions,
Ne sont qu’allusions
A un semblant de joie.
Mais il ne vaut pas qu’on le voie !

Je suis prête … Enfer
Mon cœur n’est plus de ceux
Qui se mettent seuls leurs propres fers
Et qui après ce prennent pour des preux.

Dans tes territoires sanguinolents
Du sang de tous ces innocents
Faits d’avarice
Et de malice,
Je vais pourvoir m’amuser
La cruauté m’a emportée.

Mon cœur n’est plus qu’une cicatrice
De la démence je suis l’actrice.
Je peux enfin me défouler
Et m’en délecter.






Vengeance



Doux poison
Impitoyable passion
Tu nous rends avides
La férocité incarnée de nous tu fais
En échange tu combles un vide
Tu nous donnes l’impression de rendre
Ce qui nous à toujours appartenu
A travers l’offrande
DE la douleur d’un autre qui ne nous à jamais soutenu
Nous délectant de cette violence
Nous plongeants dans l’ignorance
La pire des drogues nous avons goutté
Tu nous as pris dans tes filets
Maintenant tu n’as plus qu’à attendre
Tu n’as plus qu’à profiter de ta ruse sournoise
Car peut à peut tu nous apprivoises
Ne pensant qu’au mal de ceux qui avec nous n’ont pas été tendres
Regarde les chiens enragés que nous sommes devenus !
Nous sommes le pus
Suintant de la plaie qu’est la souffrance
Devenant tes pantins, vengeance
Tu nous as reforgés sans yeux pour voir
Sans cœur pour regretter
Sans cerveaux pour savoir
Mais avec des mains pour tuer …



Espoir


Regarde moi ! Regarde moi !
Oui, toi, Espoir !
As-tu crus que je n’allais rien voir ?
Je sais que tu es fais de mensonges !
Je sais que celui qui t’écoute, tu ronges !
Pour moi tu es surtout une part de hasard !
Pour moi, te nourrir ne sert à rien !
Car dans les esprits endoloris tu mets le bazar !
Leur faisant croire que tu leurs fais du bien
Mais quand arrive Déception …
Les cœurs se brisent
Et tout tes arguments bidon
S’en vont dans une légère brise
Oui, Espoir, tu ne fais que de tricher
Tu peux peut-être permettre aux preux
De s’accrocher
Mais quand tu échoues …
Tu détruits tout !




Liberté


Liberté où es-tu ?
Je ne t’aie jamais vraiment vue
Je sais que tu existes
Mais les autres te résistent
M’empêchant de t’atteindre
Je ne fais que de me plaindre

J’ai besoin de te sentir
J’ai envie de te voir saisir
Ce qui fait de moi un être servile
Pour qu’enfin cette excitation
Qui jusque dans mes veines, coule quand je suis vile
Ne soit plus une exception

Ce sentiment nébuleux
Ce sentiment fabuleux
Que je n’ai pu que frôler
Dont je n’ai jamais pu me délecter
Qui parfois, presque, de moi s’empare
Mais c’est si rare
Que j’en souffre terriblement

Ton absence est pour moi le pire des châtiments
Mais je ne sais comment briser
Le rempart
Qui autour de toi a toujours été dressé
Cette muraille est la pire des tares
Devant ta magnificence
Je sens ma défissance
Je sais que seule, je ne pourrais jamais mettre à terre
Cette immense barrière.
Revenir en haut Aller en bas
Kylar
Administrateur & Professeur
avatar

Masculin Messages : 322
Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Poèmes   Mer 12 Mai - 23:16

:'(
je sais pas pourquoi mais tes poèmes prennent un sens particulier pour moi...
ils me touchent vraiment...

_________________
« Je ne suis pas génial, je ne suis pas une star, vous pouvez adorer mes livres mais pas moi ».
Pierre Bottero

"La mort est un cadeau que nous offrent ceux qui partent. Un cadeau exigeant, écrasant, mais un cadeau. La possibilité de grandir, de comprendre, de s'ouvrir, d'apprendre."
Ellana l'Envol, édition commentée par l'auteur.
Pierre Bottero
Revenir en haut Aller en bas
Coeur d'Encre
Modérateur et Professeur
avatar

Féminin Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22
Localisation : Je suis partout, je suis comme ton ombre.

MessageSujet: Re: Poèmes   Mer 12 Mai - 23:24

C'est génial.
J'ai m'impression de savoir à qui tu es suceptible de penser, quand tu écris tes poèmes.
Ils sont très émouvants.

_________________


I give my heart to you.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie
Membre


Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque pars sur ce vaste monde

MessageSujet: Re: Poèmes   Mer 12 Mai - 23:28

Merci les gens gens ^^
Je trouve pas mes poèmes si émouvants que ça Oo, enfin c'est pas grave, tant que chacun y trouve son compte, personellement ça me soualge.

Encore un autre (décidement cette seaine je ne m'arrête plus !)




Autour de moi
Des coeurs battants à la même cadence
Des idées qui se croisent et se confrontent
De leurs accorder ma confiance ou pas, j'ai le choix
Mais je me sens entrainée vers eux, touchée par leur absence
De complicité, joie et affection, ma vie ils agrémentent
Sans eux je ne serais qu'un zombie
Un corps de moitié emplit de vie
J'ai vecu l'enfer.
Sans même les avoir rencontrés,
Déjà il me pesais
De ne rien pouvoir faire
Pour obtenir cette chose etrange
Qui, votre coeur, derange
L'amitiée, c'est comme ça qu'elle est nomée
Et enfin,elle m'a été donne.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie
Membre


Féminin Messages : 24
Date d'inscription : 19/03/2010
Age : 22
Localisation : Quelque pars sur ce vaste monde

MessageSujet: Re: Poèmes   Dim 16 Mai - 14:58

(désolée pour le double post)

Bon deux poème un peu incomprenhenssibles, enfin le dernier, le premier il n'y à que le sens premier qui peut êre compris ^^






Dans ma tête, il se mèlent.
Dans ma tête je le ressasse sans cesse.

Ma joie brillant comme une chandelle,
Se retrouve soufflée pour un vent dépourvu de délicatesse.
Ce vent glacial et indompatable ...
Traverse mes pensées.

Et cette impression abominable
Que tout va recommencer
Ne me quitte que pour laisser place à la rage.
Celle ci est l'orage

Déclanché pr l'alternance trop brusque
De beatitude puis insertitude
Je me sens comme un misérable molusque
Face à la promptitude
Avec laquelle ils me ratrappent

Me rappellant leur propre essence
A la façon dont ils me frappent.
M'enserclants avec la même puissance

Les souvenirs m'assaillent
Me rappellant directement
La peur qui me raille
La peur qui avait disparu depuis un moment.




Pardon pour les gros mots ...



Lachez moi !
Putain ! Dégagez !!
Mais si ... Je vous aime !!
Mais je ne suis pas roi !
Partez ! Partez !
C'est le malheur que je sème !

Laissez moi penser !! Réfléchir !
Je veux être seule !
Seule ! Il y a pire ?
Je sais que je n'ai pas perdu d'aïeul !
JE sais que je ne souffre de rien !
Mais je ne vais pas bien !!

Pouvez-vous comprendre que je veux la solitude ?
Que je ne veux pas de votre bonté !
Que je ne veux pas de votre fichue solicitude ?

Je me fou de ma sale attitude ! Je veux discuter ...
Seule, seule, seule, complètement seule avec mon âme
Car mon esprit n'est plus qu'un amalgame
De sentiment embrouillés.

Laissez moi enfin les ranger !
Mais merde !! Arrêtez de vous inquiêter ! De vous morfondre !
Sinon je vais encore tout confondre !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poèmes dans Bleach
» Cahiers de poèmes, Emily Brontë
» Vos poètes et poèmes préférés
» Poèmes tous doux...
» Les poèmes gagnants/ TARI, DDP HUOR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A vos plumes! :: Lulu-
Sauter vers: