A vos plumes!
Bienvenue sur A Vos Plumes!

A vos plumes!

Vous vous sentez l'âme d'un écrivain? Alors, rejoignez nous...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettres à mon grand-père

Aller en bas 
AuteurMessage
Coeur d'Encre
Modérateur et Professeur
avatar

Féminin Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22
Localisation : Je suis partout, je suis comme ton ombre.

MessageSujet: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 3:09

J'ai écrit récemment deux lettres à mon grand-père, les voici !!

Nantes, le lundi 16 novembre 2009

Cher papy Hamon,
Je suis rentrée dans ce magasin, il portait ton parfum grand-père. Pendant que je fixais le rayon des rillettes, je repensais à toi, à moi, à nous, à notre amour. Ce temps où j’étais toute petite et insouciante, où je prennais ton courrier en échange de pailles d’or.
Je venais dans ton garage, te dire « bonjour monsieur Hamon ». Papa me répètait que tu n’étais qu’un voisin, que ton sang n’était pas mien. Mais cela ne fait pas tout, ton sang ne coule pas dans mes veines mais notre amour, lui, coule sans arrêt sur mes joues.
Je ne t’ai jamais dis « je t’aime » mais le simple fait de te regarder en mangeant ma paille d’or méritée surpassait tous les poèmes et les mots doux réunnis. Ma vie était si belle à tes côtés grand-père.
Mais un jour, je m’en souviendrais toute ma vie, je suis rentrée de classe de mer, tu n’as pas idée à quel point tu m’avais manqué. Maman et moi sommes rentrées, le téléphone a sonné, et ma vie a basculé. Maman a raccroché, s’est retournée, a fondu en larmes, me sanglotant que tu étais mort.
J’ai crus que la terre cessait de tourner, que la vie s’arrêtait, je me suis regardé dans le miroir… Et la seule chose que j’ai vu était une petite fille seule et sans raison de vivre. Mais plus cette enfant pleine de vie aux joues rouges.
J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, et ton parfum si doux, si chaleureux, si rassurant s’est évanouit peu à peu.
Je regrette de ne jamais t’avoir dis « je t’aime grand-père, au revoir ». Tout ce que je souhaite est de pouvoir te voir une dernière fois, pouvoir te dire à dieu.
Mais même si ton corps n’est plus là, ton souvenir est à jamais gravé dans ma mémoire. Je t’aime grand père.
Ce souvenir de toi que j’avais enfouit, refouler tout au fond de moi a ressurgit tout à coup, devant les rillettes, mes yeux reflètaient ton image, et notre amour a une fois de plus, coulé sur mes joues.
Je sais qu’un jour, je te reverrais, ce n’est qu’un aurevoir.
Ta petite fille, Céline

[Post corrigé par Kylar]
Revenir en haut Aller en bas
Kylar
Administrateur & Professeur
avatar

Masculin Messages : 322
Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 13:25

J'aime beaucoup
c'est une sorte de lettre-poème en prose... vraiment j'ai beaucoup... que dire de plus?

_________________
« Je ne suis pas génial, je ne suis pas une star, vous pouvez adorer mes livres mais pas moi ».
Pierre Bottero

"La mort est un cadeau que nous offrent ceux qui partent. Un cadeau exigeant, écrasant, mais un cadeau. La possibilité de grandir, de comprendre, de s'ouvrir, d'apprendre."
Ellana l'Envol, édition commentée par l'auteur.
Pierre Bottero
Revenir en haut Aller en bas
Aubé
Professeur
avatar

Masculin Messages : 182
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 22
Localisation : Derrière mon mystère

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 16:55

Très joli.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampirevsgarou.forumactif.org/forum.htm
Coeur d'Encre
Modérateur et Professeur
avatar

Féminin Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22
Localisation : Je suis partout, je suis comme ton ombre.

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 19:57

Une deuxième lettre...

Nantes, le jeudi 19 novembre 2009
Cher papy Hamon,
Ce souvenir qui était remonté en moi, m’a une fois de plus montrer à quel point tu me manquais, à quel point tu comptais, à quel point tu comptes toujours.
J’ai besoin de toi grand-père, j’ai besoin de te savoir près de moi, j’ai besoin de savoir que je peux faire confiance à quelqu’un dans ce monde. Je me rends compte aujourd’hui que tu es mon guide, que je construits les aspects de ma vie sur ton souvenir, en espérant que tu approuves mes toutes mes décisions, de l’heure à la quelle je me couche à celle de travailler.
Je me suis souvent demandé comment serait notre relation au jour d’aujourd’hui, si tu étais encore de ce monde injuste que l’on appelle la Terre.
Mon enfance à été gâtée, j’ai eu la chance d’avoir un grand-père près de chez moi, pour me soutenir, pour m’avertir du danger, pour me féliciter. Tellement de questions que je me pose. Je sais que je ne devrais pas regarder derrière moi, je devrai « fermer la porte, au nez des années mortes » Mais ces années ne sont pas mortes ! Simplement effacées ! Tout comme toi grand-père, tu n’es pas mort ! Un homme ne meure vraiment que quand son souvenir tombe dans l’oubli. Tous les jours je pense à toi, à ton parfum rassurant, à tes bras protecteurs.
Depuis que tu n’es plus de ce monde, c’est la première fois que je ressens autant ce besoin de te parler, de te demander, une partie de mon enfance revit à travers ces lettres, tu reprends aussi vie, quand je t’écris. Mais je te sens, chaque fois que j’écris ces lettres, et de plus en plus, je sens ta chaleur près de moi, je sais que tu me regardes que tu m’observes. Et me demande, si tu es fière de moi.
Ton sourire et tes pailles d’or sont gravés en moi, quand tu es partis, tu as emmené une partie de moi, cette insouciance, qui a fait de la petite fille que j’étais, une enfant solitaire, avec malgré ses sourires, un vide au fond d’elle. Cette petite fille au cheveux bouclés qui jouait dehors à la corde à sauter, c’était moi, ensuite, cette petite fille seule dans la pénombre attendant de mourir pour te retrouver, c’était moi. Je ne t’accuses pas, loin de là, tu m’as permis de comprendre, pourquoi les autres avaient peur de la mort. Cette impression macabre et lugubre, ce sentiment de vide que tu ressens quand tu sais qu’une personne qui t’étais chère à disparue, que tu ne la reverras plus. J’ai compris que les gens que tu aimais pouvaient disparaître. Mais toi, tu n’as pas disparu, tu es là, dans ma tête, dans mon cœur, dans ma mémoire
Je t’aime grand père, en espérant que tu sois fier de moi.

Ta petite fille, Céline


[Post corrigé par Kylar]

_________________


I give my heart to you.
Revenir en haut Aller en bas
Kylar
Administrateur & Professeur
avatar

Masculin Messages : 322
Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 20:02

Très joli... j'aime bien la petite citation^^

_________________
« Je ne suis pas génial, je ne suis pas une star, vous pouvez adorer mes livres mais pas moi ».
Pierre Bottero

"La mort est un cadeau que nous offrent ceux qui partent. Un cadeau exigeant, écrasant, mais un cadeau. La possibilité de grandir, de comprendre, de s'ouvrir, d'apprendre."
Ellana l'Envol, édition commentée par l'auteur.
Pierre Bottero
Revenir en haut Aller en bas
Coeur d'Encre
Modérateur et Professeur
avatar

Féminin Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22
Localisation : Je suis partout, je suis comme ton ombre.

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 20:33

C'est de Boris Vian.

"Monsieur le président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut être
Si vous avez le temps

Je viens de recevoir
Mes papiers militaires
Pour partir à la guerre
Avant mercredi soir

Monsieur le président
Je ne veux pas la faire
Je ne suis pas sur terre
Pour tuer de pauvres gens

Depuis que je suis né
J'ai vu mourir mon père
J'ai vus partir mes frères
Et pleuré mes enfants

Ma mèere a tant souffert
Elle est dedans sa tombe
Et se moque des bombes
Et se momque des vers

Quand j'étais prisonnier
On m'a volé ma femme
On m'a volé mon âme
Et tout mon cher passé

Demain de bon matin
Je fermerai ma porte
Au nez des années mortes

J'irai sur les chemins

Je mendierai ma vie
Sur les routes de France
De Bretagne en Provence
Et je dirai aux gens:

Refusez d'obéir
Refusez de la faire
N'allez pas à la guerre
Refusez de partir

S'il faut donner son sang
Allez donner le vôtre
Vous êtes bon apôtre
Monsieur le Président

Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je n'aurai pas d'armes
Et qu'ils pourront tirer

J'aime beaucoup ce poème ^^

_________________


I give my heart to you.
Revenir en haut Aller en bas
Aubé
Professeur
avatar

Masculin Messages : 182
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 22
Localisation : Derrière mon mystère

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 20:34

Je le connais ce poème, c'est "le déserteur". Je l'aime bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://vampirevsgarou.forumactif.org/forum.htm
Kylar
Administrateur & Professeur
avatar

Masculin Messages : 322
Date d'inscription : 07/02/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Lun 22 Fév - 21:02

Moi aussi j'aime beaucoup mais tu n'as pas la version originale...
dans la version originale ça fait:
Si vous me poursuivez
Prévenez vos gendarmes
Que je possède une arme
Et que je sais tirer

_________________
« Je ne suis pas génial, je ne suis pas une star, vous pouvez adorer mes livres mais pas moi ».
Pierre Bottero

"La mort est un cadeau que nous offrent ceux qui partent. Un cadeau exigeant, écrasant, mais un cadeau. La possibilité de grandir, de comprendre, de s'ouvrir, d'apprendre."
Ellana l'Envol, édition commentée par l'auteur.
Pierre Bottero
Revenir en haut Aller en bas
Coeur d'Encre
Modérateur et Professeur
avatar

Féminin Messages : 173
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 22
Localisation : Je suis partout, je suis comme ton ombre.

MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   Mer 10 Mar - 20:38

oui, il y a eut pression sur lui pour qu'il change. Je préfère l'original d'ailleurs ^^

_________________


I give my heart to you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettres à mon grand-père   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettres à mon grand-père
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettres à ma grand-mère de Sandrine Froment
» Lettres à ma grand-mère de Sandrine Froment
» découpe plus grand que 30cm
» découpe de contour de lettres
» [Barjavel, René] Le grand secret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A vos plumes! :: Coeur d'Encre-
Sauter vers: